Alcaliniser son alimentation pour rétablir son équilibre acido-basique

22/12/2017 | L'acidose métabolique latente

Faisant écho aux travaux précurseurs de Docteur Catherine Kousmine, les travaux de Remer et de Frasetto mettent en évidence le rôle majeur de l'alimentation dans l’équilibre acido-basique. Un régime alimentaire adapté contribuerait ainsi à retrouver une stabilité salutaire.

Comprendre les effets de l'alimentation sur l'acidose métabolique latente

Alcaniser son alimentation - Conseils Parinat

Il existe des facteurs favorables à l'équilibre acido-basique tels que la présence dans l'alimentation d'acides organiques (citrate, malate, bicarbonates) et d'aliments riches en potassium et en oligo-éléments cofacteurs enzymatiques.

Parallèlement à cela il existe des facteurs défavorables ou acidifiants tels que la richesse en protéines animales (riches en acides aminés soufrés) ou encore les ions chlore.

Depuis la période paléolithique, on observe une réduction très importante des apports alimentaires en potassium, des anions organiques dans nos régimes. Parallèlement à cela, la consommation de chlorure de sodium a été multipliée de façon spectaculaire. Cette triple évolution contribue très largement à l'état d'acidose métabolique latente.

Les défauts de la ration alimentaire occidentale :

Adapter son alimentation en cas d'acidose - Conseil Parinat
  • La pauvreté de la consommation des produits végétaux non transformés
  • L'ajout excessif du sel de cuisine
  • L'ajout de sel dans les produits industrialisés ou plats préparés et dans de nombreuses filières agroalimentaires
  • L'apparition et la généralisation de nouveaux modes de cuisson
  • L'abandon ou l'éloignement des modèles ancestraux ou traditionnels qui valorisaient les bonnes associations alimentaires végétales et animales
  • L'augmentation excessive de la consommation de fromages à pâte dure et de viande.

Aliment acidifiant ou alcalinisant : la notion de charge acide (PRAL)

La richesse ou la pauvreté d'un aliment en potassium, en acides organiques, en sulfate, en protéines riches en acides aminés soufrés ou en chlorure de sodium lui confèrent un pouvoir acidifiant ou au contraire un pouvoir alcalinisant : On parle alors de PRAL (potential renal acid load).

Bon à savoir : La saveur acide d'un aliment n'a rien à voir avec son pouvoir acidifiant. Par exemple, les citrons sont en fait des aliments à fort pouvoir alcalinisant.

Tout déséquilibre dans la consommation des groupes alimentaires influencera l'équilibre acido basique.

Une consommation excessive au sein d'un même repas, au cours de la journée ou au cours du mode alimentaire d'aliments à PRAL fortement positif (acidifiants) non compensé en miroir par des aliments à PRAL négatif (alcalinisants) mènera à l'acidose métabolique latente.

Notre dossier santé sur l'acidose métabolique latente

Que faire face à l'acidose métabolique latente ?

Nos conseils face à l'acidose latente - Parinat

Découvrez notre fiche conseil qui résume les solutions santé naturelles pour protéger votre équilibre acido-basique.

Téléchargez notre fiche conseil acidose métabolique latente

Compléments alimentaires - Acido'kyl

Consultez notre catalogue de compléments alimentaires pour rétablir votre équilibre acido-basique.

Découvrez nos compléments alimentaires alcalinisants