Une alimentation saine pour prévenir le syndrome métabolique

17/11/2020 | Zoom sur le syndrome métabolique

Adopter une alimentation saine permet de réduire tous les facteurs de risque du syndrome métabolique. Un régime riche en fruits et légumes, en grains entiers, en gras monoinsaturés ou polyinsaturés et en produits laitiers faibles en gras est vivement conseillé.

Quelle alimentation pour limiter les risques de syndrome métabolique ?

Un régime méditerranéen crétois

L’évaluation de l’alimentation se fait en comparant les choix alimentaires avec le modèle de référence de la santé : le modèle méditerranéen crétois. Cette diète méditerranéenne est caractérisée par la consommation de produits végétaux et naturels ainsi que de nombreux autres aliments non transformés :

  • fruits et légumes variés et de saison 
  • des graines
  • des légumineuses
  • des noix 
  • un apport faible en viande rouge 
  • volaille plutôt que viande
  • peu ou pas de charcuterie 
  • pas de produits transformés industriellement
  • pauvre en sucre, en sel et en gras 
  • une consommation régulière de produits laitiers, de chèvre et de brebis de préférence, sous forme de yaourts une ou deux fois par jour
  • une abondance de condiments, épices, herbes aromatiques, ail ou oignon au quotidien
  • bonnes matières grasses d’ajout notamment les huiles végétales d’assaisonnement comme l’huile de colza ou l’huile d’olive
  • peu de graisses animales 

Il existe des questionnaires pour vous permettre de mieux vous situer par rapport à ce modèle de référence qui est le modèle gastronomique plaisir santé durable dont il faudrait s’approcher au mieux. 

Bien choisir les produits de substitution

Le choix de produits céréaliers complets plutôt que de produits raffinés, une faible consommation de produits industrialisés ultra-transformés et enfin la consommation d’aliments à haute densité micronutritionnelle tels que les noix, les fruits frais, les légumineuses vont participer à un excellent statut en micronutriments.  

Concernant les oligoéléments et minéraux, il est conseillé de choisir des aliments complets plutôt que des produits raffinés. En effet, ces derniers sont considérés comme des « calories vides » pauvres en micronutriments. Le remplacement du pain blanc par le pain complet, au levain et biologique, le remplacement du riz ou des pâtes blanches par du riz complet par exemple constituent de très bonnes habitudes qui apportent des minéraux tels que le magnésium, le zinc et le calcium, indispensables au quotidien.

À savoir : Pour réduire les risques de syndrome métabolique, il est important d’avoir un apport en micronutriments essentiels suffisant qui se rapproche plus des apports nutritionnels conseillés. En ce qui concerne les vitamines, un bon équilibre entre la consommation des fruits, des légumes, et des autres aliments garantira l’apport quotidien en général.

Des compléments alimentaires pour lutter contre le syndrome métabolique

Une supplémentation en vitamine D pour lutter contre le syndrome métabolique

Outre une alimentation saine, les compléments alimentaires tiennent une place légitime dans l’adoption d’un mode de vie adapté au syndrome métabolique. Certaines vitamines ou certains minéraux sont très fréquemment déficitaires malgré une alimentation relativement équilibrée. 

Certains déficits de ces éléments favorisent l’apparition du syndrome métabolique. Il s’agit notamment de :

  • la vitamine D
  • le magnésium

Déficit en vitamine D, facteur du syndrome métabolique

La vitamine D est très fréquemment déficitaire dans nos pays et plus particulièrement en hiver. Une complémentation vitamine D est très vivement recommandée par l’Académie de médecine. 

Si vous présentez les critères de syndrome métabolique, une complémentation en vitamine D sera peut-être conseillée. 

Prenez conseil auprès de votre conseiller de santé pour profiter des meilleurs conseils avant la prise de compléments alimentaires sources de vitamine D naturelle. 

Le magnésium participe à la sensibilité à l’insuline

Il a été montré qu’un manque d’apport en magnésium dans l’assiette favorise l’apparition du syndrome métabolique et le stress. Il est parfois nécessaire de supplémenter sous forme de compléments alimentaires. Là encore votre conseiller ou votre thérapeute pourront vous orienter. 

Des compléments alimentaires pour l’équilibre du microbiote

Les travaux les plus récents mettent en évidence le rôle majeur d’un microbiote en bonne santé dans la genèse du syndrome métabolique. Il existe de nombreux compléments alimentaires qui peuvent participer, en supplémentation d’une alimentation saine, à restaurer l’équilibre du microbiote lorsque celui-ci est perturbé. Enfin, certains compléments alimentaires apportent des acides gras Oméga-3 riches en EPA et en DHA. L’apport en Oméga-3 reste encore trop faible dans notre modèle alimentaire. Pourtant, elle participe à la restauration d’une bonne sensibilité à l’insuline.

Notre guide pratique pour mieux vivre le syndrome métabolique

Découvrez notre dossier complet pour vous permettre d’adopter un mode de vie pour mieux vivre le syndrome métabolique.

Téléchargez notre fiche conseil
Nos astuces pour améliorer son syndrome métabolique.
> Découvrir la fiche conseil

La solution Parinat

Notre laboratoire Parinat a développé plusieurs compléments alimentaires qui aident à la prévention du syndrome métabolique, en complément au retour à une alimentation saine et équilibrée.