Connaître et identifier le syndrome métabolique

18/11/2020 | Zoom sur le syndrome métabolique

Le syndrome métabolique n’est pas une maladie en lui-même mais favorise le diabète ou les problèmes cardiovasculaires. Il est possible de prévenir ces difficultés grâce à l’alimentation, mais pour cela il est essentiel de repérer les premiers signes du syndrome métabolique.

Repérer les signes du syndrome métabolique pour mieux agir

S’agissant d’un état intermédiaire, le syndrome métabolique apparaît progressivement. C’est là toute la difficulté. Il est donc essentiel de repérer les premiers signes évoquant le syndrome métabolique.

Les éléments à surveiller régulièrement

Le tour de taille : observez la taille de vos vêtements au niveau de la ceinture et de l’abdomen. Si au cours des mois, voire des années, vous observez une augmentation de taille, mesurez avec un mètre-ruban votre circonférence abdominale et comparer avec les critères du syndrome métabolique.

La pression artérielle : mesurez-la régulièrement auprès d’un professionnel de santé. Si celle-ci a tendance à s’élever à plusieurs reprises, même avec des valeurs basses autour de 130/85 mmGh, alors il est possible que vous évoluiez vers le syndrome métabolique.

La prise de sang : effectuez une prise de sang avec la glycémie et l’évaluation d’une anomalie lipidique qui comprendra les triglycérides et les différentes fractions du cholestérol. Si la prise de sang affiche les mêmes valeurs que les critères vus précédemment, vous souffrez peut-être du syndrome métabolique. 

Votre médecin peut également vous proposer de mesurer votre résistance à l’insuline. Ce test se fait sur une simple prise de sang avec une glycémie à jeun et le dosage de l’insuline à jeun. Le laboratoire d’analyses médicales calculera alors la résistance à l’insuline à partir de ces deux mesures. Il fournira alors à votre médecin ce que l’on appelle l’indice HOMA qui est internationalement reconnu comme le meilleur indicateur prédictif et préventif de résistance à l’insuline. En général, une valeur >2,4 de cet indice est la signature d’une résistance à l’insuline.

Comment lire ma prise de sang ? Votre médecin vous a prescrit un bilan biologique avec une prise de sang ? Les critères classiques du syndrome métabolique sont définis de la façon suivante :

  • taux de triglycérides trop élevé lorsque >150 mg par décilitre
  • une glycémie (taux de sucre circulant dans le sang) supérieure ou égale à 5,6 millimole par litre c’est-à-dire 100 mg par litre
  • le taux de cholestérol type HDL « protecteur » qui est diminué
Lorsque, chez l’homme, le taux de HDL cholestérol est en dessous de 40 mg par décilitre et en dessous de 50 mg par décilitre chez la femme on parle d’un taux faible, moins protecteur et ceci devient un critère du syndrome métabolique.

Évaluer ses points faibles pour mieux les corriger

Si vous avez tendance à prendre du poids facilement, que votre pression artérielle est modérément élevée et que les paramètres biologiques confirment le syndrome métabolique, il est temps de faire le point sur les facteurs qui vous ont amené à cet état intermédiaire de santé. 

Posez-vous donc quatre questions concernant les quatre causes principales :

  • Mon alimentation est-elle favorable à ma bonne santé ?
  • Mon activité physique et corporelle est-elle favorable à ma bonne santé ?
  • Ai-je suffisamment d’heures de sommeil chaque nuit ?
  • N’ai-je pas un niveau de stress trop élevé au quotidien ?

Le lien avec l’insuline ?

Derrière ces différents paramètres anthropomorphiques, physiologiques et biologiques, il y a un élément commun : notre insuline. Cette hormone de régulation du sucre et de l’entrée des nutriments dans les cellules ne fonctionne sûrement pas correctement. On appelle cela l’insulinorésistance

Ce phénomène est très fréquent mais invisible. Le plus souvent ce mécanisme d’insulinorésistance s’installe lorsque notre mode de vie n’est pas favorable. Quatre principaux facteurs ont été impliqués dans l’apparition progressive de cette résistance à l’insuline : 

  • une mauvaise alimentation
  • une vie trop sédentaire
  • une dette en sommeil
  • un niveau de stress chronique trop élevé

Notre guide pratique pour mieux vivre le syndrome métabolique

Découvrez notre dossier complet pour vous permettre d’adopter un mode de vie pour mieux vivre le syndrome métabolique.

Téléchargez notre fiche conseil
Nos astuces pour améliorer son syndrome métabolique.
> Découvrir la fiche conseil

La solution Parinat

Notre laboratoire Parinat a développé plusieurs compléments alimentaires qui aident à la prévention du syndrome métabolique, en complément au retour à une alimentation saine et équilibrée.