Retrouver un mode de vie sain, adapté à la vie de jeune maman

06/03/2020 | Le post-partum, une période de transition après l’accouchement

La transition entre la vie de future maman et la vie de nouvelle maman peut parfois être compliquée. Retrouver ses anciennes habitudes n’est pas aisé et les jeunes mamans ont tendance à manquer de patience. Découvrez les conseils Parinat pour mieux vivre cette transition.

Post-partum, surpoids et minceur

Au cours de la grossesse physiologique, bien menée, la jeune maman prend plusieurs kilos indispensables à son bon déroulement. Perte de masse grasse, perte de poids, perte de centimètres et de tour de taille sont donc souvent attendus avec impatience par la jeune maman.

Conseil pratique : Ce retour à des valeurs normales doit se faire avec douceur et en équilibre. Que la jeune maman allaite ou non, les régimes hypocaloriques déséquilibrés ou sévères ne doivent pas être proposés durant cette période.

L’idéal : une perte de poids progressive

Tout le système hormonal se modifie à l’accouchement, surtout si on allaite. Après l’accouchement, le corps connaît un processus naturel de réduction des graisses fabriqués par l’organisme pour préparer l’allaitement. Il n’est donc pas nécessaire de forcer la perte de poids puisque celle-ci s’entame naturellement. 

Une perte de poids rapide due à une fonte de masse grasse s’accompagne d’un relargage de contaminants et de molécules toxiques qui ont été stockées dans le tissu gras. Ce phénomène va bloquer les processus naturels de perte de masse grasse et favoriser le surpoids.

En revanche, si l’amaigrissement est progressif, ce relargage se fait de façon modérée. L’organisme peut ainsi éliminer ces impérissables molécules toxiques circulants, menant à une perte de poids progressive mais efficace.

Conseil pratique : Pour mincir bien, il faut prendre son temps ! Il a fallu neuf mois pour préparer votre corps à l’accouchement, prenez votre temps pour retrouver votre corps d’avant grossesse !

Le conseil alimentaire pour retrouver sa silhouette et son poids de bien-être doit toujours reposer sur des règles simples d’un équilibre alimentaire bien pensé. 

Cette approche présente de nombreux avantages :

  • son efficacité sur la perte de masse grasse plutôt que sur une fonte musculaire
  • une quantité de masse grasse et des centimètres perdus 
  • un bien meilleur tonus et une plus grande vitalité physique et psychique
  • l’absence de déficit micronutritionnel ou de troubles fonctionnels induits par des régimes trop sévères

Nous pourrions résumer les quatre piliers de la gestion du surpoids du post-partum de la façon suivante : 

  • patience
  • équilibre nutritionnel
  • sommeil satisfaisant
  • activité physique régulière (après la rééducation du périnée)

La patience, clé du post-partum

On ne le répétera jamais assez : le retour à l’équilibre doit se faire progressivement. La prise de recul par rapport à l’impatience et l’impulsivité passe par un neurotransmetteur dans notre cerveau : la sérotonine.

Le manque de sérotonine : un facteur favorisant l’impatience

De nombreuses femmes, après la grossesse éprouvent une difficulté à fabriquer ce précieux neurotransmetteur dans le cerveau. En conséquence, elles seront plus vite impatientes, impulsives, voire compulsives. 

Si la jeune maman observe des signes d’irritabilité, d’impatience ou des envies de sucre dans l’après-midi, il s’agit là probablement d’un manque de sérotonine dans le cerveau. 

Les principales causes d’un manque de sérotonine sont les suivantes :

  • carences en fer, en zinc, en folates
  • mauvaise répartition et mauvais équilibre des repas.

Des solutions alternatives pour équilibrer la sérotonine

Un thérapeute bien formé peut trouver des solutions alternatives pour équilibrer la sérotonine. 

Certains ingrédinents sont susceptibles d’amélior la production de sérotonine cérébrale : 

  • fer, zinc, folates
  • acide aminé L-tryptophane, précurseur de la sérotonine dans notre cerveau

Certaines plantes peuvent également soutenir l’activité de la sérotonine. Le safran, aux propriétés relaxantes et anti-oxydantes, favorise le sommeil. Il permet aussi un meilleur contrôle des compulsions alimentaires vers le sucre grâce à son effet sur l’activité de la sérotonine.

L’importance du sommeil

Après l’accouchement, le sommeil risque fort d’être perturbé par les tétées ou les biberons et la mise en place des rythmes veille/sommeil du nouveau-né. De plus, la jeune maman aura également d’éventuels troubles du sommeil.

Essayez, au maximum, de privilégier les heures de sommeil avant minuit.

Même s’il est parfois difficile de mettre en place un sommeil fractionné, il est essentiel d’arriver à dormir en même temps que votre bébé, dans la journée. Vous pourrez ainsi compenser les heures de veille de la nuit.

L’activité physique régulière pour retrouver sa ligne

La reprise d’une activité physique musculaire est essentielle pour gérer, dans le temps, la perte de poids. Toutefois, avant toute reprise d’activité, il est essentiel d’avoir l’accord de votre sage-femme ou de votre gynécologue. En général, il vous sera conseillé de terminer la rééducation du périnée au préalable.

Ensuite, plusieurs pratiques corporelles permettent une reprise progressive de l’activité sportive :

  • le yoga
  • le pilate
  • la gymnastique douce.

Notre guide pratique pour mieux vivre le post-partum

Découvrez notre dossier complet consacré à la période de post-partum.

Téléchargez notre fiche conseil
Nos conseils pour vivre au mieux le post-partum
> Découvrir la fiche conseil

La solution Parinat pour mieux vivre l’après accouchement

Notre laboratoire Parinat recommande plusieurs compléments alimentaires qui, accompagnés d’une alimentation saine, permettent de mieux vivre le post-partum.