Post-partum : une alimentation saine pour l’allaitement

06/03/2020 | Le post-partum, une période de transition après l’accouchement

Allaiter implique de faire attention à son alimentation. On ne nourrit pas un individu mais deux et ce qu’on mange passe directement dans le lait maternel. Découvrez les conseils Parinat pour adopter une alimentation saine, équilibrée et variée.

Le lait maternel, idéal pour le nouveau-né

Le lait maternel est l’aliment idéal pour les premières semaines et les premiers mois de vie du nouveau-né. 

Même si vous ne pouvez pas garantir un allaitement complet, vous pouvez faire le choix d’un allaitement mixte, en complétant votre lait maternel par un lait infantile adapté à l’âge de l’enfant.

Si vous doutez de votre allaitement ou que vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à vous tourner vers des spécialistes en lactation auprès de votre PMI, de votre sage-femme ou d’un autre professionnel de santé.

Une assiette saine, la moins toxique possible

Une alimentation de filière biologique est idéal pour la période post-partum

De nombreux contaminants environnementaux peuvent se retrouver aujourd’hui dans notre alimentation moderne. Un grand nombre d’entre eux peut s’accumuler dans le lait maternel. Or, le nourrisson est particulièrement sensible et vulnérable à cette exposition éventuelle. On recommande donc une alimentation la plus saine possible, c’est-à-dire avec le moins de teneur résiduelle en contaminants. 

En pratique, optez pour une alimentation bio. À défaut, une alimentation riche en produits végétaux fera l’affaire. Bien sûr, ils doivent être le plus naturel possible, d’agriculture raisonnée et de saison. Il est également préférable qu’ils soient soigneusement préparés (voir encadré ci-dessous) et en évitant toute autre source de contamination évitable : 

  • tabagisme actif et tabagisme passif
  • exposition à des sources de contamination environnementale professionnelle
  • produits domestiques industriels
  • modes de cuisson agressifs 

Nettoyage des contaminants et pesticides des fruits et légumes
Faire tremper 10 à 15 minutes les légumes dans une grande quantité d’eau dans laquelle vous aurez préalablement dissous une cuillère à soupe de bicarbonate de soude pour 2 l d’eau environ. Ensuite rincer simplement à l’eau claire. Ce trempage permet d’éliminer près de 80 % des contaminants résiduels sur des fruits et légumes issus d’agriculture conventionnelle.

Une assiette riche en Omega-3

Une assiette riche en Omega-3 reste importante pour tous, tout au long de la vie. Cependant, une insistance particulière doit être apportée à l’alimentation de la femme qui allaite. En effet, le développement psychomoteur du bébé nécessite un apport élevé d’acides gras Omega-3. 

Le lait maternel a une composition riche et adaptée. Il apporte suffisamment de précieux acides gras essentiels. Mais cela, sous réserve que la maman elle-même ait pu les consommer préalablement.

En pratique, la maman veillera à une sélection attentive de ses aliments :

  • privilégier le colza pour les huiles d’assaisonnement (source d’acide Alpha linolénique Omega-3)
  • des œufs de la filière Omega-3, riches en DHA
  • des petits poissons gras de pêche durable telle que la sardine, maquereau, le saumon bio qui sont également riches en Omega-3 et pauvre en toxiques

Une haute densité micronutritionnelle

Là encore, cette recommandation reste valable pour tous. Cependant, il est important d’insister au cours de l’allaitement afin que le lait maternel soit, à son tour, une source de précieux micronutriments, qu’il s’agisse de minéraux ou de vitamines. 

En pratique, la jeune maman sélectionnera davantage des produits complets (plutôt que des produits raffinés) : 

  • une assiette riche en végétaux colorés
  • des noix
  • des grains
  • de la levure de bière

L’importance de l’équilibre nutritionnel

La chronobiologie de l’alimentation est importante pour la jeune maman. Il faut insister sur un petit-déjeuner riche en protéines et pauvre en sucres. 

Le repas du soir doit être au contraire, plutôt glucidique :

  • de type végétal
  • riche en légumes et en fruits
  • en céréales ou légumineuses complètes non raffinées
  • de filière bio idéalement

Un poisson, des crustacés ou quelques produits laitiers sont également les bienvenus dans ce repas du soir qui doit idéalement être léger et pris le plus tôt possible.

Notre guide pratique pour mieux vivre le post-partum

Découvrez notre dossier complet consacré à la période de post-partum.

Téléchargez notre fiche conseil
Nos conseils pour vivre au mieux le post-partum
> Découvrir la fiche conseil

La solution Parinat pour mieux vivre l’après accouchement

Notre laboratoire Parinat recommande plusieurs compléments alimentaires qui, accompagnés d’une alimentation saine, permettent de mieux vivre le post-partum.