Des études récentes ont prouvé que l’adoption d’un régime sans gluten sans raisons médicales n’avait aucune valeur ajoutée. Si toutefois vous devez suivre ce régime, en cas de la maladie cœliaque et d’hypersensibilité non cœliaque, veillez à maintenir une alimentation équilibrée.

Un régime à suivre sous la supervision d’un nutritionniste

Bien suivi, un régime sans gluten peut parfaitement être équilibré et prolongé à long-terme. Pour cela, il est impératif de commencer ce régime sous la supervision d’un professionnel compétent.

Des travaux récents ont montré que pour toutes les personnes suivant un régime sans gluten, peu importe leurs motivations, on observait une augmentation modérée mais réelle des risques cardiovasculaires et du diabète de type 2.

Il semble en effet que la suppression des aliments source de gluten s’accompagne d’une consommation plus élevée d’autres aliments qui seraient plus riches en métaux lourds tels que mercure, étain, plomb et surtout arsenic. Ceci a été confirmé en 2017 pour un régime sans gluten en Amérique du Nord dans une très célèbre revue médicale.

Par ailleurs, les travaux récents de fin 2018 ont montré que l’adoption d’un régime sans gluten s’accompagnait très fréquemment d’un déficit en micronutriments notamment en Ca, Fe, Mg et Zn. Une conséquence logique due au fait que la plupart des matières premières sans gluten sont pauvres en minéraux.

Les aliments sans gluten sont-ils sains et équilibrés ?

Le marché très lucratif des produits industriels dits gluten free est en pleine expansion. L’observation attentive de la qualité nutritionnelle de ces produits mis sur le marché est préoccupante pour les professionnels de la nutrition. Il a été constaté que ces produits peuvent présenter jusqu'à 40 % d’apport en calories supplémentaires par rapport à des produits de même catégorie contenant du gluten.

Ces produits gluten free comportent également plus de sucres et de graisses saturées ou hydrogénées, plus d’additifs édulcorants ou de colorant alimentaire que d’autres produits de même catégorie.

Au global, bien qu’ils soient vendus deux à quatre fois plus chers et sont présentés comme meilleurs pour votre santé, ils pourraient en réalité s’avérer beaucoup plus néfastes. Il est donc très important de rester prudents et critiques vis-à-vis de ces produits.

Les risques d'une alimentation sans gluten

Y a-t-il des risques à exclure le gluten, le blé ou les céréales ?

Avant de répondre à cette question, il faudra se demander ce qui nous pousse à adopter un régime sans gluten ou sans blé.

Si votre médecin a diagnostiqué chez vous une maladie sous-jacente comme la maladie cœliaque ou l’allergie au blé, l’adoption d’un tel régime est clairement très favorable et ne comporte aucun risque. Il vous faudra cependant adapter vos menus pour retrouver un équilibre dans votre alimentation. Un apprentissage qui pourra être réalisé avec l’accompagnement d’un professionnel de la nutrition.

Si vous adoptez un régime sans gluten de votre propre initiative, assurez-vous de consulter un professionnel de la santé. Ces dernières années, on a pu assister à une médiatisation excessive des bénéfices du régime sans gluten par certaines personnalités du show-business, des sportifs de haut niveau et des médias. De nombreuses personnes se sont laissé séduire par les avantages supposés de cette alimentation pour leur santé en général et leur bien-être. Il est important de garder à l’esprit qu’à ce jour, aucun argument médical ou scientifique ne supporte cette théorie.

Alimentation santé - Attention aux régimes sans

De nombreux nutritionnistes reçoivent des patients qui ont adopté un régime sans gluten dans un premier temps puis ont évolué vers d’autres régimes d’exclusion (sans produits laitiers, sans viande, etc.). Méfions-nous de tels régimes alimentaires qui ne doivent pas être adoptés à la légère mais toujours sous les conseils d’un médecin qui devra en évaluer les avantages éventuels, les limites ainsi que les inconvénients.

Ces exclusions progressives conduisent parfois à un comportement appelé orthorexique. Les personnes deviennent soucieuses de contrôler à l’extrême le contenu de leurs assiettes, laissant place à un risque de relations sociales et conviviales plus difficiles.

Dans 80 %, les régimes d’exclusion trop stricts sont mal équilibrés. Des personnes bien intentionnés qui souhaitent prendre soin de leur bien être finissent par provoquer davantage de troubles de santé. Chez certaines personnes, on a ainsi pu mettre en parallèle des régimes excluants et l’élévation des risques de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires.

Notre guide pratique sur le gluten

Le gluten peut causer des désagréments digestifs, une fatigue latente et des coups de blues inexpliqués. Le régime alimentaire sans gluten est de plus en plus plébiscité. Nos équipes font le point sur le sujet.

Guide pratique sur le gluten

Comment réagir en cas d’intolérance au gluten ?

Comment faire en cas d'intolérance au gluten