Être végétarien : tout savoir sur le végétarisme

19/11/2020 | Dossiers bien-être

Que ce soit pour des raisons de santé, d'engagement écologique ou encore pour soutenir la cause animale, le régime végétarien fait de plus en plus d'adeptes. Mais comment passer le cap d'une alimentation sans viande tout en assurant une alimentation équilibrée ? Découvrez les conseils et solutions Parinat pour devenir végétarien.

Le végétarisme, c’est quoi ?

La définition classique du modèle végétarien est une pratique alimentaire excluant la consommation de chairs animales. 
En réalité, au-delà de cette définition simple, il existe une très grande diversité de modèles alimentaires de type végétarien avec un large éventail de pratiques. De la baisse limitée de la consommation de viande sans toutefois l’exclure (on parle de flexitarisme), jusqu’à la suppression totale de tous produits issus de production animale, alimentaire ou non (on parle de véganisme). 

Entre ces deux extrêmes, on retrouve la notion habituelle de modèle végétarien qui exclut, le plus souvent, la viande et les produits d’origine marine. Mais on retrouve toute une gamme de déclinaisons possibles : 

Le modèle pesco-végétarien
La forme la plus connue et la plus pratiquée en France jusqu’à aujourd’hui est le modèle pesco-végétarien qui inclut la consommation de poissons, crustacés et mollusques. Ce modèle n’exclut que la viande et les charcuteries ou les chairs animales terrestres.

Le modèle ovo-lacto-végétarien 
Ce modèle exclut la chair animale et les sous-produits d’animaux abattus. Il autorise cependant la consommation de lait et de ses dérivés tels que les fromages et les yaourts. La consommation d’œufs et de leurs dérivés, ainsi que les produits de la ruche tels que le miel, les champignons et les levures sont autorisés.

Le semi-végétarisme
Ce modèle consiste à supprimer une partie de la viande de son alimentation.

Généralement, la viande rouge est supprimée alors que la viande de volaille est consommée.

Le végétalisme et le véganisme Ces formes sont plus restrictives. Elles excluent : 

  • La chair animale
  • Le lait et ses dérivés
  • Les œufs
  • Les produits de la ruche

Les végétaux et leurs dérivés ainsi que les champignons sont autorisés de façon stricte et exclusive. 

La notion même de flexitarisme varie entre l’attitude d’un végétarien qui peut occasionnellement consommer de la viande ou l’attitude d’individus qui ont réduit ou aspirent à réduire leur consommation de viande.

Le végétarisme dans le monde

La pratique du végétarisme est très variable dans le monde. L’Inde et le pays où le végétarisme est le plus pratiqué avec 25 à 30 % de sa population pratiquant un végétarisme religieux hindous. En Europe, le végétarisme concerne entre 5 à 10 % (Allemagne, Suisse, Autriche, Danemark…) et moins de 3 % de la population en France.

En Europe, le modèle végétarien est largement dominé par le style ovo-lacto-végétarien dans lequel la consommation des végétaux domine, mais avec de nombreux aliments d’origine animale :

  • œufs 
  • lait
  • produits laitiers
  • produits de la ruche

Dans le modèle indien, la consommation du lait des produits laitiers est autorisée mais exclut la consommation des œufs.

Notre guide pratique pour un régime végétarien équilibré

Découvrez notre dossier complet pour vous permettre d’adopter un régime végétarien équilibré au quotidien.

Téléchargez notre fiche conseil
Nos astuces pour un régime végétarien sain et durable.
> Découvrir la fiche conseil

La solution Parinat

Notre laboratoire a développé le complément alimentaire VégaVital, riche en vitamine B12 sous forme méthylée. Une vitamine d’origine animale, impossible à trouver dans le cadre d’une alimentation végétarienne sans supplémentation.

  1. Végatrio complément alimentaire Partinat
    VégaTrio Apport Omega-3 Végan
    35,00 €
    Basics
  2. Végavital complément alimentaire Parinat
    VégaVital Fatigue / Apport vitaminique Végane
    32,00 €
    Basics