Cystites et infections urinaires : comment les prévenir ?

08/08/2019 | Le bien-être en pratique

Les cystites (ou inflammation de la paroi de la vessie) affectent environ 30 à 50 % des femmes au cours de leur vie. Si elles sont le plus souvent banales et pouvent guérir spontanément pour près de la moitié d’entre elles, elles nécessitent toutefois l’avis d’un professionnel de santé.

Les cystites sont dues à une contamination bactérienne et dans près de 70 % à 90 % des cas par un germe bien connu : Escherichia coli. Mais d’autres germes peuvent être impliqués tels que le Staphylococcus saprophyticus ou encore Proteus mirabilis, Klebsiella pneumoniae et Enterobacter dont le diagnostic se fera par un examen d’urine débouchant sur un traitement antibiotique adapté.

La cystite : un désagrément plus courant et fréquent chez les femmes

Les femmes sont plus sensibles aux cystites que les hommes à cause de leur anatomie. En effet, la proximité du méat urinaire (arrivée du canal de l’urètre reliant la vessie à l’extérieur) avec l’anus et donc avec les bactéries issues de la flore fécale intestinale peut poser problème. Ces bactéries, inoffensives au niveau intestinal peuvent assez facilement remonter le long de l’urètre très court de quelques centimètres pour coloniser la vessie : ce qui cause la cystite, appelée également infection urinaire. Plusieurs facteurs peuvent favoriser cette contamination et expliquer la fréquence des cystites récidivantes chez les femmes. Il existe plusieurs gestes préventifs à adopter au quotidien pour réduire ou éviter la survenue de ces cystites.

Comment prévenir et limiter les cystites et infections urinaires ?

Les petits gestes préventifs au quotidien. Une hygiène intime et certain petits gestes peuvent prévenir des cystites. De nombreuses jeunes femmes vont en effet développer des cystites après les rapports sexuels. Ces derniers pouvant être à l’origine de petites irritations locales favorisant le passage des bactéries pathogènes vers la vessie.
La solution ? Prendre l’habitude d’aller uriner abondamment après chaque rapport sexuel.

Le petit geste quotidien aux toilettes. Prenez l’habitude de vous essuyer de l’avant vers l’arrière et non l’inverse après chaque passage aux toilettes afin d’éviter le passage indésirable de bactéries vers la vessie.

Uriner fréquemment. N’attendez pas le dernier moment pour uriner, et prenez l’habitude de bien vider votre vessie complètement et fréquemment.

Boire abondamment. On ne le dira jamais assez : une majorité de personnes sont déshydratées. Même dans des conditions de température normale et en l’absence de sport, la consommation de 1,5 à 1,7 l d’eau par jour est recommandée. Et dès qu’il fait chaud ou que vous pratiquez une activité physique et sportive, c’est plutôt 2 à 2,5 l d’eau qu’il faut consommer. Rappelons qu’une hydratation abondante est certainement l’une des meilleures préventions des cystites récidivantes.

Consommer des tisanes, des jus de baies rouges non sucrées. Myrtilles, airelles ou cranberries (canneberge) contiennent des polyphénols (OPC-A) dont la consommation régulière évite l’adhésion des colibacilles sur les parois de la vessie. Plusieurs études ont montré que des compléments alimentaires à base de canneberge ou de myrtille étaient susceptibles de bloquer le développement d’une cystite s’ils s’étaient pris dans les premières heures.

La cannelle est une épice également connue pour ses vertus antiseptiques urinaires. D’autres plantes traditionnelles comme la bruyère ou le thym sont des solutions naturelles.

Lutter contre les dysbioses intestinales. La constipation et la pullulation microbienne dans l’intestin favorisent la prolifération et éventuellement le passage des bactéries pathogènes. Dès lors, prenez l’habitude de favoriser les aliments riches en fibres et en végétaux qui permettent de prévenir la constipation.

Maintenez une bonne hygiène intime. Adoptez une hygiène intime régulière et non excessive. Évitez également de déséquilibrer le pH de votre intimité avec des produits cosmétiques trop agressifs. Durant les menstruations, changez régulièrement de tampons et de serviettes hygiéniques. Enfin adoptez des sous-vêtements en fibres naturelles.

Notre produit Parinat

L.A.F Bruyère-Canneberge est un complément alimentaire recommandé pour un drainage urinaire naturel. L.A.F Bruyère-Canneberge apporte une synergie de plantes aux vertus traditionnelles favorisant le confort urinaire : fleurs de Bruyère, baies de Canneberge, feuilles de Thym et écorce de Cannelle. De plus, L.A.F Bruyère-Canneberge contient une souche microbiotique végétale : Lactobacillus plantarum, qui renforce l’immunité.

Mon panier Panier