Micronutrition & santé - Des conseils pour chaque saison

L’arthrose : une maladie métabolique ?

Dossier micronutrition - Arthrose

Zoom sur l’arthrose, maladie métabolique – Conseils Parinat

L’arthrose est une maladie multifactorielle à composante génétique, caractérisée par une usure anormale du cartilage et une dysfonction articulaire. Cette affection est très fréquente puisqu’elle touche 10 millions de personnes en France, soit 17% de la population.

L’arthrose : une maladie inflammatoire chronique du cartilage

On sait aujourd’hui que l’arthrose n’est pas seulement une simple usure mécanique du cartilage, liée au vieillissement ou à un traumatisme. Il s’agit également d’une maladie du terrain métabolique qui s’inscrit dans un contexte bien plus large. Cette pathologie inflammatoire chronique touche le cartilage, l’os et le tissu synovial, c’est-à-dire l’ensemble des structures de l’articulation.

Cette nouvelle vision de l’arthrose permet d’envisager de nouveaux comportements hygiéno-diététiques et ouvre la voie à de nouvelles alternatives naturelles.

En cas d’inflammation chronique des cellules chargées du renouvellement (les chondrocytes), l’homéostasie entre dégradation et reconstruction est altérée au profit d’une destruction plus rapide du cartilage. Celui-ci s’use anormalement et perd progressivement de sa souplesse et de son élasticité, puis l’atteinte s’étend au reste de l’articulation :

  • Ostéoporose (décalcification de l’os) ou dépôts calciques aux endroits soumis à une pression excessive.
  • Déformations articulaires au niveau des mains ou des genoux, becs-de-perroquet.
  • Inflammation de la poche de synovie.

Zoom sur le cartilage et les articulations

L’articulation est le lien entre deux extrémités osseuses, permettant la mobilité. Ces extrémités sont recouvertes de cartilage et munies de ligaments garantissant la stabilité de l’ensemble.

La lubrification du mécanisme est assurée par le liquide synovial dans lequel baigne le cartilage. Le cartilage a deux fonctions essentielles : absorber les chocs tel un amortisseur ; permettre aux extrémités osseuses de glisser de façon harmonieuse.

Pour un bon fonctionnement de l’articulation, le cartilage est en renouvellement perpétuel : une partie est régulièrement éliminée par les urines, cette perte normale étant compensée par un reconstruction permanente.

Le cartilage est constitué de différents éléments qui possèdent des fonctions synergiques :

  • les protéoglycanes pour l’élasticité. Les protéoglycanes sont des molécules complexes incluant des substances bien connues : acide hyaluronique, chondroïtine, kératine. C’est la membrane synoviale qui assure la production d’acide hyaluronique.
  • le collagène pour la structure et la solidité.
  • les chondrocytes pour le renouvellement du cartilage.

Un problème d’articulations de plus en plus fréquent

Traditionnellement, l’arthrose est considérée comme une maladie du vieillissement. Sa fréquence est logiquement en augmentation rapide et constante depuis un siècle.

L’évolution des problèmes d’arthrose en France - Parinat

Le pourcentage de la population française atteint d’arthrose était de 4% en 1900, 12% en 1988, et ce pourcentage devrait atteindre 22% en 2030.

Bien sûr, cette évolution du nombre de personnes atteintes d’arthrose peut être mise en relation avec l’augmentation de l’espérance de vie, mais nous allons voir que cette croissance peut également être corrélée à l’augmentation des déséquilibres métaboliques (glucidique, lipidique) qui accompagnent le mode de vie moderne.

Ce lien entre arthrose et troubles métaboliques suggère que l’arthrose touchera progressivement une population plus importante, et également plus jeune. Les déséquilibres métaboliques évoqués sont regroupés sous le terme « Syndrome cardio-métabolique ». Le syndrome cardio-métabolique n’est pas une maladie à part entière mais correspond à un ensemble de perturbations biologiques qui vont favoriser la survenue ou l’aggravation de diverses pathologies notamment cardio-vasculaires.

Il est aujourd’hui impensable de considérer l’arthrose uniquement comme une maladie du vieillissement ou comme la résultante de seuls traumatismes. Tous les facteurs métaboliques non-contrôlés vont participer et amplifier l’usure du cartilage en entretenant une inflammation sournoise et silencieuse. Cette inflammation de bas grade constitue un facteur majeur de survenue d’une arthrose, et ce quelle que soit son origine : surpoids, diabète, acidose tissulaire, allergies, troubles cardio-vasculaires ou digestifs … Et malheureusement, le syndrome métabolique connaît un tel essor dans le monde industrialisé qu’il est probable que le nombre d’arthroses va croître de façon exponentielle dans les années à venir.

Dans ce contexte, rappelons-nous que, comme le mettait toujours en avant la Doctoresse Kousmine, l’alimentation et l’hygiène de vie sont les premiers moyens de lutte contre ces dérèglements métaboliques, et donc également contre l’arthrose.

Notre dossier santé sur les problèmes d’articulation

Faire face aux problèmes d’articulations

Réduire ses problèmes d’articulations – Conseils Parinat

Découvrez notre fiche conseil : des solutions naturelles pour renforcer votre capital musculaire.

Nos compléments alimentaires pour réduire naturellement votre arthrose – Parinat

Découvrez notre gamme de compléments alimentaires et de protocoles cible pour diminuer les problèmes d’articulations.

Partagez: